Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Conakry : l’insécurité est devenue inquiétante et galopante : Un soldat de la sécurité présidentielle assassiné a Kaloum.

 

C’est dans la nuit du lundi au mardi 18 juillet 2017, aux environs de 02 heures du matin, qu’un sergent-chef de la sécurité présidentielle qui était sur une moto est tombé dans une embuscade tenue par des bandits à la base de la Sotelgui, dans le quartier d’Almamya. Selon les informations obtenues par le reporter de Balekonews.com qui s’est rendu sur place, il a été ligoté et maltraité à mort.

Lire la suite...

Les opérations de vente du riz importé par le gouvernement ont commencé dans certains quartiers de la capitale tels qu’Enta, Gbessia cité dans la commune de Matoto et coleah à Matam, ce mercredi 03 mars et se poursuivront tous les jours, dit-on.



Ces opérations sont  pilotées par le Ministère du commerce, l’industrie et de PME.

Jeudi matin, ils - les citoyens- sont nombreux à former la queue devant les guichets de vente munis d’une carte de ravitaillement. Ces opérations de vente prévoient que chaque famille présente une carte de ravitaillement qu’elle a reçu à l’issue des opérations de recensement des chefs de famille et une somme de cent soixante mille franc (160.000fg) pour avoir un sac de riz. Et cela, en présence des responsables locaux et un représentant du Ministère de la
décentralisation qui en est le gestionnaire.

 Le prix du sac de riz, comme promis par le gouvernement Said Fofana, est fixé à
160 000 fg. Dans les marchés et boutiques de la ville, il se négocie aujourd'hui
à 270 000 gnf !

Pour les bénéficiaires, les opérations se déroulent bien, mais ils redoutent que ce ravitaillement connaisse une rupture. Et Ils demandent au gouvernement d’apporter aussi des sacs de sucre et des bidons d’huile dont les prix connaissent aujourd’hui une augmentation considérable dans les marchés,  afin de soulager le panier de la ménagère.

Un kilo de sucre coûte 11.000 fg, 1 kilo de riz se négocie à 6000 gnf.

" Ceux qui finissent un sac par semaine ont des problèmes en ces temps", commente vendredi matin un citoyen de Nongo Taady dans la commune de Ratoma.

A rappeler que le Ministre du commerce M. Mohamed Dorval Doumbouya avait annoncé au préalable que les mesures seront prises POUR  le bon déroulent de ces opérations de vente.
A suivre....

 Aicha Kader pour www.balekonews.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20090721_1906850949_.jpg

Dernieres videos