Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Affaire Oustaz Taibou : Le faux-prédicateur condamné pour escroquerie de plus de 8 milliards GNF

 

Ce vendredi 14 avril 2017, le tribunal a rendu le verdict dans l’affaire opposant le fameux prédicateur Oustaz Taibou Bah et son épouse Hassatou Baldé au cambiste Thierno Nouhou Diallo.

Lire la suite...

Le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw, a déclaré qu'il y avait "probablement" deux kamikazes et qu'un troisième suspect était "activement recherché".

La police fédérale belge a lancé un avis de recherche, appelant des témoins à identifier un homme sur une image d'une caméra de vidéo-surveillance.

Sur l'image en question figurent trois suspects reperés dans la matinée à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, poussant des chariots à bagages.
 

L'organisation État islamique a revendiqué les attentats, mardi après-midi. Ces attaques sont les plus sanglantes jamais commises à Bruxelles, capitale belge et capitale de l'Europe.

Des perquisitions ont eu lieu dans le cadre de l'enquête ouverte après ces attentats. Elles ont mené à la découverte d'un engin explosif et d'un drapeau de l'organisation État islamique à Schaerbeek, une commune [arrondissement] de Bruxelles.
 

Le gouvernement belge a décrété trois jours de deuil national.
 

Au moins 34 personnes sont mortes, selon la correspondante de France 24 à Bruxelles, Kattalin Landaburu, 14 à l'aéroport, et 20 dans le métro. Huit Français ont été blessés, dont trois grièvement.

L’aéroport a immédiatement été évacué et fermé. Il restera fermé mercredi 23 mars. La circulation de tous les transports en commun a été interrompue à Bruxelles, le métro a été fermé, avant de progressivement reprendre dans la soirée.

Le plan catastrophe a été déclenché et le niveau d’alerte antiterroriste a été relevé à son niveau maximal (niveau 4) pour l’ensemble de la Belgique.

Dans un tweet envoyé en milieu de matinée, le Premier ministre belge, Charles Michel, avait demandé à la population "d'éviter tout déplacement". De son côté, la Commission européenne avait appelé ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux.

Ces deux attentats ont visé ce mardi matin l’aéroport Zaventem de Bruxelles. Une heure plus tard, une autre explosion a retenti à la station de métro Maelbeek, tout près du quartier européen de la capitale belge.

Le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw, a déclaré qu'il y avait "probablement" deux kamikazes et qu'un troisième suspect qui est “activement recherché".

La police fédérale belge a lancé un avis de recherche, appelant des témoins à identifier un homme sur une image d'une caméra de vidéo-surveillance. Sur l'image en question figurent trois suspects reperés dans la matinée à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, poussant des chariots à bagages.
 

L'organisation État islamique a revendiqué les attentats, mardi après-midi. Ces attaques sont les plus sanglantes jamais commises à Bruxelles, capitale belge et capitale de l'Europe.

Des perquisitions ont eu lieu dans le cadre de l'enquête ouverte après ces attentats. Elles ont mené à la découverte d'un engin explosif et d'un drapeau de l'organisation État islamique à Schaerbeek, une commune [arrondissement] de Bruxelles.
 

Le gouvernement belge a décrété trois jours de deuil national.
 

Au moins 34 personnes sont mortes, selon la correspondante de France 24 à Bruxelles, Kattalin Landaburu, 14 à l'aéroport, et 20 dans le métro. Huit Français ont été blessés, dont trois grièvement.

L’aéroport a immédiatement été évacué et fermé. Il restera fermé mercredi 23 mars. La circulation de tous les transports en commun a été interrompue à Bruxelles, le métro a été fermé, avant de progressivement reprendre dans la soirée.

Le plan catastrophe a été déclenché et le niveau d’alerte antiterroriste a été relevé à son niveau maximal (niveau 4) pour l’ensemble de la Belgique.

Dans un tweet envoyé en milieu de matinée, le Premier ministre belge, Charles Michel, avait demandé à la population "d'éviter tout déplacement". De son côté, la Commission européenne avait appelé ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux.

Ces deux attentats ont visé ce mardi matin l’aéroport Zaventem de Bruxelles. Une heure plus tard, une autre explosion a retenti à la station de métro Maelbeek, tout près du quartier européen de la capitale belge.

France 24.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bah Ousmane au fouta2.JPG

Dernieres videos