Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Page noire : décès à l’Hôpital sino-guinéen de Kipe de la mère de Mr. Bah Ousmane président de l’UPR

 

C’est avec consternation que l’uprguinee.org a appris le décès d’hadja Fatou halabi Bah a l’âges de 88 ans des suites d’une maladie a l’hôpital Sino-guinéen de Kipe.

Lire la suite...

Le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw, a déclaré qu'il y avait "probablement" deux kamikazes et qu'un troisième suspect était "activement recherché".

La police fédérale belge a lancé un avis de recherche, appelant des témoins à identifier un homme sur une image d'une caméra de vidéo-surveillance.

Sur l'image en question figurent trois suspects reperés dans la matinée à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, poussant des chariots à bagages.
 

L'organisation État islamique a revendiqué les attentats, mardi après-midi. Ces attaques sont les plus sanglantes jamais commises à Bruxelles, capitale belge et capitale de l'Europe.

Des perquisitions ont eu lieu dans le cadre de l'enquête ouverte après ces attentats. Elles ont mené à la découverte d'un engin explosif et d'un drapeau de l'organisation État islamique à Schaerbeek, une commune [arrondissement] de Bruxelles.
 

Le gouvernement belge a décrété trois jours de deuil national.
 

Au moins 34 personnes sont mortes, selon la correspondante de France 24 à Bruxelles, Kattalin Landaburu, 14 à l'aéroport, et 20 dans le métro. Huit Français ont été blessés, dont trois grièvement.

L’aéroport a immédiatement été évacué et fermé. Il restera fermé mercredi 23 mars. La circulation de tous les transports en commun a été interrompue à Bruxelles, le métro a été fermé, avant de progressivement reprendre dans la soirée.

Le plan catastrophe a été déclenché et le niveau d’alerte antiterroriste a été relevé à son niveau maximal (niveau 4) pour l’ensemble de la Belgique.

Dans un tweet envoyé en milieu de matinée, le Premier ministre belge, Charles Michel, avait demandé à la population "d'éviter tout déplacement". De son côté, la Commission européenne avait appelé ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux.

Ces deux attentats ont visé ce mardi matin l’aéroport Zaventem de Bruxelles. Une heure plus tard, une autre explosion a retenti à la station de métro Maelbeek, tout près du quartier européen de la capitale belge.

Le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw, a déclaré qu'il y avait "probablement" deux kamikazes et qu'un troisième suspect qui est “activement recherché".

La police fédérale belge a lancé un avis de recherche, appelant des témoins à identifier un homme sur une image d'une caméra de vidéo-surveillance. Sur l'image en question figurent trois suspects reperés dans la matinée à l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, poussant des chariots à bagages.
 

L'organisation État islamique a revendiqué les attentats, mardi après-midi. Ces attaques sont les plus sanglantes jamais commises à Bruxelles, capitale belge et capitale de l'Europe.

Des perquisitions ont eu lieu dans le cadre de l'enquête ouverte après ces attentats. Elles ont mené à la découverte d'un engin explosif et d'un drapeau de l'organisation État islamique à Schaerbeek, une commune [arrondissement] de Bruxelles.
 

Le gouvernement belge a décrété trois jours de deuil national.
 

Au moins 34 personnes sont mortes, selon la correspondante de France 24 à Bruxelles, Kattalin Landaburu, 14 à l'aéroport, et 20 dans le métro. Huit Français ont été blessés, dont trois grièvement.

L’aéroport a immédiatement été évacué et fermé. Il restera fermé mercredi 23 mars. La circulation de tous les transports en commun a été interrompue à Bruxelles, le métro a été fermé, avant de progressivement reprendre dans la soirée.

Le plan catastrophe a été déclenché et le niveau d’alerte antiterroriste a été relevé à son niveau maximal (niveau 4) pour l’ensemble de la Belgique.

Dans un tweet envoyé en milieu de matinée, le Premier ministre belge, Charles Michel, avait demandé à la population "d'éviter tout déplacement". De son côté, la Commission européenne avait appelé ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux.

Ces deux attentats ont visé ce mardi matin l’aéroport Zaventem de Bruxelles. Une heure plus tard, une autre explosion a retenti à la station de métro Maelbeek, tout près du quartier européen de la capitale belge.

France 24.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20090721_1906850949_.jpg

Dernieres videos