Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Affaire Oustaz Taibou : Le faux-prédicateur condamné pour escroquerie de plus de 8 milliards GNF

 

Ce vendredi 14 avril 2017, le tribunal a rendu le verdict dans l’affaire opposant le fameux prédicateur Oustaz Taibou Bah et son épouse Hassatou Baldé au cambiste Thierno Nouhou Diallo.

Lire la suite...

Un parti politique, après avoir quitté une coalition peut-il décider de maintenir ses représentants à la CENI au nom de cette coalition abandonné ?  Oui, C’est la décision de Sidya Toure et de son Bureau exécutif national transmise à travers un communique que voici :

Communiqué de l’UFR

 

Dans le cadre de la mise en place des démembrements de la CENI, le Bureau Exécutif National de l’Union des Forces Républicaines (UFR) informe les présidents des Démembrements, que l’UFR maintient ses représentants dans les différents démembrements de la CENI tels qu’ils étaient avant l’Election présidentielle de 2015. Et ce, jusqu’à la prochaine restructuration de la commission électorale nationale indépendante (CENI).

  Conakry, le 24 Mars 2016.

 

 Ce communiqué prouve clairement, que la CENI est prise en otage et la guinée est en passe de devenir une jungle, ou les plus forts briment les plus faibles, qui n’ont que leurs yeux pour pleurer et leurs bras à élever vers le ciel pour implorer dieu le tout puissant de les sauver.

 

L’une des causes de cette décision incohérente, n’est-elle pas due à cette culture de la démagogie crée et encrée dans l’esprit des guinéens ?  Si non, une personne qui met au-dessus de la vie humaine ses intérêts personnels et égoïstes doit-il être choisi comme député, pour représenter le peuple a une assemblée sensée défendre l’intérêt commun de toute la nation ? C’est la toute question !

 

Mamadou Mountaga pour www.balekonews.com

Commentaires  

 
0 # Ibrahima Bah 27-03-2016 05:41
Mamadou Mountaga,
Vous avez parfaitement raison, C'est cette culture de la démagogie qui fait que ces opportunistes ont toujours réussi à aveugler les guinéens. Si non un Sidya Touré et tant d’autres, leurs places c’est entre un parquet central et une prison civile pour répondre des détournements des deniers publics. Comme ce qu’ils ont fait après le 28 septembre 2009 : Aller se faufiler comme des Rats pour soustraire 2 milliards sous prétexte que leurs maisons ont été vandalisées. Alors qu’il y eu plus de 150 morts pour lesquelles ils n’ont réclamés rien pour les familles des victimes. Normalement un Sidya Toure et beaucoup d’autres n’ont pas de place à une assemblée nationale. Que dieu sauve la Guinée. Amen
Répondre | Répondre en citant | Citer
 
 
0 # Aissatou Diallo 27-03-2016 06:05
Arrête la provocation Ibrahima. Il n y a pas un guinéens plus patriote que Sidya Toure. C'est le seul ministre guinéen qui a laissé une trace dans notre pays en matière des belles actions. Il ne vas pas abandonner les places de ses représentants a la CENI au profit des malfaiteurs ( Cellou dalein et consorts)
Répondre | Répondre en citant | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20090721_1048704075_.jpg

Dernieres videos