Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Page noire : décès à l’Hôpital sino-guinéen de Kipe de la mère de Mr. Bah Ousmane président de l’UPR

 

C’est avec consternation que l’uprguinee.org a appris le décès d’hadja Fatou halabi Bah a l’âges de 88 ans des suites d’une maladie a l’hôpital Sino-guinéen de Kipe.

Lire la suite...

Accusé de détournement, Elhadj Oumar Diallo, président de la délégation spéciale a la commune urbaine de Mamou, a donné sa version des faits au micro de guinéenews

 

: «J’ai été contacté par le secrétaire général Honoré Saa Tolno venu m’informer qu’ils ont eu de l’argent à Conakry et de permettre que l’argent soit versé dans le compte de la commune, j’ai demandé si l’argent appartient à la commune ? Il m’a répondu non, l’argent appartient à leur groupe. Le temps de donner mon accord, on m’informe que 180 millions sont déjà versés, un montant dont on ne m’a pas expliqué l’origine et aucun écrit n’accompagnait le montant » 

Pour le retrait du montant des 180 millions du compte de la commune, Elhadj Oumar a précisé : « pour retirer un montant du compte de la commune, il faut deux signataires : le receveur et moi. J’ai été menacé pour signer afin que le montant soit retiré. Ainsi fut fait, le montant a été partagé en trois parts de 60 millions suivant l’ordre du receveur. Une part a été donnée à la société émettrice, l’autre destinée à la direction des impôts et la dernière partie est revenue à la commune ».

Il affirme qu’il n’a reçu que 15 millions et a sollicité que ce montant soit compléter à 20 millions et, dès qu’il a reçu l’argent, il a investi une partie pour la réparation des table-bancs d’une école qui depuis novembre 2015 traînait chez les soudeurs. Le reste des 20 millions a été utilisé pour rembourser des crédits. Vraie ou faux ? c’est l’investigation qui apportera la réponse.

S’il est vrai que le président de la délégation spécial de Mamou est complice actif, dans ce détournement, les premiers responsables pécuniaires et juridiques dans ce détournement, qui sont les premiers à être extirper et conduit tout droit à un parquet, c’est sont les initiateurs de ces actions machiavéliques qui se trouvent dans le gouvernement du Pr. Alpha Condé.

Aissatou Barry depuis Mamou pour www.balekonews.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20090721_1048704075_.jpg

Dernieres videos