Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Affaire Oustaz Taibou : Le faux-prédicateur condamné pour escroquerie de plus de 8 milliards GNF

 

Ce vendredi 14 avril 2017, le tribunal a rendu le verdict dans l’affaire opposant le fameux prédicateur Oustaz Taibou Bah et son épouse Hassatou Baldé au cambiste Thierno Nouhou Diallo.

Lire la suite...

L’assemblée générale hebdomadaire de l’UPR de ce samedi 8 octobre 2016 tenue à son siège sis à la minière, a montré des militants déçus et surpris a constaté Balekonews.com à travers un de ses reporters (Mamadou Mountaga) 

La séance de ce samedi était dirigée par la présidente du comité nationale des femmes Madame Hadja Mariama Baldé. Au début de son intervention, elle a expliqué aux militants que les préparatifs pour les échéances électorales en vue vont très bien. « Nous avons envoyé des délégations un peu partout dans le pays pour les préparatifs des élections en vue. Les nouvelles que nos mandataires nous apportent sont réconfortantes et il suffit de faire un peu d’efforts pour bien faire fonctionner la machine », a affirmée madame Baldé aux militants présents à l’assemblée général.

Beaucoup des questions relatives à la préparation du parti à la base pour les futures élections communales et communautaires, la remobilisation des militants dans les différentes communes ont été posées et répondues.

La question la plus pertinente a été l’absence de l’UPR au dialogue politique entre opposition et mouvance qui se tient au palais du peuple.

Les militants du parti se disent très peinés et déçus de voire les partis nouvellement nés participés à ce dialogue sans la présence de l’UPR. Ils affirment que cela n’honore pas le parti. Pour eux c’est décevant de voir des structures politiques fraichement nées participent à ce dialogue sans l’UPR l’un des plus anciens qui ne peut se comparer qu’au RPG Arc-en-ciel. Ils ont dénoncé cela et exprimés leur amertume.

Tout en donnant raison aux militants qui ont fait cette remarque, Mr. Mohamed Seck a tenté de justifier l’injustifiable en disant qu’à son avis le message du parti est bel et bien en train de passer au niveau de ce dialogue. Il dit citation :« Ce n’est pas important d’aller se faire voir dans un dialogue. Il suffit que notre message y passe au dialogue. Et ce message est en train de passer. Il s’agit d’accepter d’être souple dans le dialogue et que chacune des parties cède pour s’entendre sur le minimum. C’est notre message et c’est ce qui est en train de se passer au palais du peuple même si on n’a pas de délégué ».

Cette justification ne semble pas apportée satisfaction aux militants qui avaient exprimés leur déception.

Mamadou Mountaga Diallo depuis le siège de l’UPR pour www.balekonews.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20090721_1921639202_.jpg

Dernieres videos