Elhadj Bah Ousmane
Président de l'UPR

A la une

Affaire Oustaz Taibou : Le faux-prédicateur condamné pour escroquerie de plus de 8 milliards GNF

 

Ce vendredi 14 avril 2017, le tribunal a rendu le verdict dans l’affaire opposant le fameux prédicateur Oustaz Taibou Bah et son épouse Hassatou Baldé au cambiste Thierno Nouhou Diallo.

Lire la suite...

 

L’assemblée hebdomadaire de l’UFDG qui se tenait ce samedi 11 mars 2017 a été perturbée et arrêtée après plus de deux heures d’une belle ambiance, par des jets de cailloux qui ont précipités la fin de la compétition qui opposait les jeunes du parti de la fédération de Matam et Dixinn.

Pourtant tout avait bien commencé avec la prestation artistique destinée à créer plus d’ambiance pour les militants. Les jeunes des fédérations de Matam et de Dixinn s’apprêtaient se mesurer en poésie, danse, questions-réponses au compte de la compétition qui oppose les jeunes du parti.

C’est au moment où les débats ont commencé entre les deux camps, que des jets de cailloux sont venus perturbés la cérémonie. La première vague est venue du côté sud du carrefour et, quelques instants après, c’est le côté nord-ouest avec plus de violence.

Ces attaques violentes ont entraîné 3 baissés parmi les agents de sécurité de l’UFDG et d’autres militants aussi pendant les heurts. Heureusement qu’un pickup de la gendarmerie est intervenu aussitôt en tirant du gaz lacrymogène sur les groupes de ces jeunes agressifs obligés de battre en retraite vers Matam Lido.

C’est face cette situation tendue, que Cellou Dalein Diallo a pris la parole pour dire à ses militants que le combat continu. Il dit : citation « aujourd’hui, nous sommes l’objet de toutes sortes d’agression par des loubards dressés par les extrémistes du RPG et d’autres partis de la mouvance présidentielle. Nous ne nous laisserons pas faire. Nous allons continuer notre combat pour le triomphe de la justice, de l’Etat de Droit, de la démocratie dans notre pays, mais aussi pour le triomphe de la fraternité entre les fils et les filles de notre pays », a-t-il dit avant de se retirer.

Ces attaques prématurées ne sont -telles pas une riposte des militants de l’UFR qui accusent les militants de l’UFDG ?  C’est seulement des enquêtes impartiales et justes qui nous le diront.

Mamadou Mountaga depuis Matam carrefour Gabon pour www.balekonews.com

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

20090721_1535103628_.jpg

Dernieres videos